Critique – Scouts Guide to the Zombie Apocalypse (2015)

scouts_guide_to_the_zombie_apocalypse_ver3

RÉALISATION: Christopher Landon
SCÉNARIO: Christopher Landon, Emi Mochizuki et Carrie Lee Wilson 
AVEC: Tye Sheridan, Logan Miller, Joey Morgan, Sarah Dumont et David Koechner

« OK, did I just dropped acid or are they really singing Britney Spears with a zombie?? »

2015, l’année des scouts dans le cinéma d’horreur! Après le sympathique Cub, voilà que débarque dans les salles de cinéma la comédie d’horreur Scouts Guide to the Zombie Apocalypse juste à temps pour l’Hallloween!  La question qui tue, maintenant. Devriez vous faire du film de Christopher Landon (Paranormal Activity: The Marked Ones) votre visionnement d’Halloween?

Ben, Carter et Ogie désertent leur campement de scouts pour aller à un party auquel ils ont été invité.  Sortis de la noirceur de la forêt, ils découvrent que la ville a été prise d’assault par des morts-vivants! Aidés par une barmaid, les scouts devront user de leurs talents de survie pour combattre les zombies. Mais surtout, aller rejoindre la fille sur qui Ben a le béguin, qui se trouve audit party.

Dans un marché saturé de zombies, Scouts Guide to the Zombie Apocalypse ne réinvente rien. C’est un Zombieland plus immature, vulgaire et irrévérencieux. Mais ça fait du bien par où ça passe! Le film prend bien son temps à se montrer convaincant. Je dirais même qu’on en vient à se demander si le jumelage scouts et zombie n’est pas meilleur sur papier qu’à l’écran. Mais lorsque les pions narratifs sont tous mis en place et que l’action démarre, ça n’arrête jamais!

SCOUTS VS. ZOMBIES

 

Scouts Guide to the Zombie Apocalypse n’a pas la moindre prétention. C’est un film qui se complait dans les jokes de graines sans aucune gêne. Ça se laisse gentiment regarder avec le sourire fendu jusqu’aux oreilles! Et lorsqu’il touche sa cible, ce qui est assez récurent, le film est hilarant! Il faut dire que Scouts Guide to the Zombie Apocalypse pousse l’audace de rendre cohérente une scène dans laquelle les personnages chantent du Britney Spears avec un zombie. Et l’humour en bas de la ceinture est efficace! Il y a une blague impliquant le postérieur d’un scout et l’absence de dentier d’une petite vieille qui se doit d’être vue! Tout comme la scène de la trampoline (oui, son punchline implique encore une joke de graine).

Vous êtes en présence d’une oeuvre dont il est plus facile d’énumérer les moments cocasses entre amis plutôt que d’en faire une critique élaborée.  Au delà de l’humour immature, on retrouve des personnages attachants et une dynamique entre eux qui est plaisante. Leur chimie est basée sur le fait qu’un des jeunes se sent trahi par les deux autres qui ne démontrent pas une grande allégeance à leur troupe de scouts. Ajoutez une barmaid botteuse de cul au trio et ça donne une belle gang à suivre.

Côté gore, ça assure! La contre-attaque des scouts avec leurs armes rasfistolées est sanglante à souhait! Ça sploush de tout bord, tout côté.  Même lorsque le CGI est utilisé au lieu d’effets réels, c’est réussi. Il y a d’ailleurs un plan gore au ralenti qui aurait probablement été la scène de l’année s’il avait été présenté en 3D! Le seul reproche que j’apporterais est la sousutilisation des chats-zombies! Ça en prendra plus dans la suite!

Screen-Shot-2015-10-27-at-7.33.37-AM-620x400

 

Scouts Guide to the Zombie Apocalypse sent les sessions d’écriture arrosées entre amis. Comme si les nombreux scénaristes crédités avaient balancé sans filtre leurs idées les plus loufoques sur papier, chacun essayant de surpasser l’autre. C’est généralement une recette vouée à l’échec, mais Scouts Guide to the Zombie Apocalypse est tellement niaiseux qu’il est difficile de ne pas se laisser charmer par son humour juvénile.

Juste à temps pour l’Halloween, donc. Scouts Guide to the Zombie Apocalypse est effectivement le genre de film à regarder entre copains à la fin octobre. C’est très drôle, très gore et positivement con! Et ça doit être encore meilleur en programme double avec Zombeavers!

note3

bandeannoncet2

————————————————————————————————————————————–


————————————————————————————————————————————–

 

The following two tabs change content below.
Lorsqu'il ne s'occupe pas de ses trois petits monstres à la maison, Dany Champagne traite d'une autre forme de monstre sur Horreur-web.com, le site qu'il a créé en 2003. Il a une prédilection pour les slashers des années 80 et les films gothiques du studio Hammer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest