Critique – Paranormal Activity: The Ghost Dimension (2015)

paranormal_activity_the_ghost_dimension

RÉALISATION: Gregory Plotkin
SCÉNARIO: Jason Pagan, Andrew Deutschman, Adam Robitel et Gavin Heffernan
AVEC: Chris J. Murray, Brit Shaw, Ivy George, Dan Gill et Chloe Csengery

La série Paranormal Activity aura réussi quelque chose de quand même important chez moi. Elle est une de mes série favorite. Il y a bien sûr la série Scream qui occupe une place extrêmement importante dans mon coeur. Sinon, il y a bien les A Nightmare on Elm Street, mais, à part les premier et septième chapitre, je visionne les autres par nostalgie (Mes parents ont toujours cru que je ne ferais pas de cauchemars en regardant ce genre de film quand j’étais enfant. Ils avaient tort.). Sinon, je ne suis pas particulièrement fan des Friday the 13th, Hellraiser, Alien, etc. Avant de me lancer des pierres, sachez que j’adore ces films et certains se trouvent dans ma liste des meilleurs films à vie. Or, ce n’est pas le cas pour la série dans son entièreté.

Paranormal Activity était différent. Je suis rapidement tombé amoureux du premier film alors que la série Saw battait de l’aile et, excepté le quatrième opus qui était simplement correct, j’ai dévoré des yeux tous les autres films, même The Marked Ones (des gangsters latinos qui tirent sur des sorcières en furie, c’est assez unique). Ghost Dimension a peut-être pris plus de temps que les autres à être mis en salles, mais c’est un sacré divertissement qui nous est offert et qui est de la même veine que le troisième chapitre!

Ryan et Émilie vivent avec leur jeune fille dans une énorme maison. À quelques jours de Noël, ils découvriront de vieilles vidéocassettes et une caméra leur permettant de voir des choses qu’il n’est pas possible de voir à l’œil nu (lire démon ou Toby). Depuis cette découverte, leur  fille commencera à agir bizarrement et à discuter avec Toby, le démon des autres films. Avec l’aide de Mike, le frère de Ryan, et Skyler, l’amie de la famille (Je crois? C’est pas trop clair.), ils tenteront de protéger leur famille des griffes démoniaques de Toby.

1280x720-LZn

Le synopsis vous dit quelque chose? C’est tout à fait normal puisque c’est pratiquement un copié-collé de celui des autres chapitres. De ce côté, The Ghost Dimension n’offre rien de bien original. La créativité de l’oeuvre se trouve ailleurs. Alors, si le scénario des autres films vous repoussait, vous seriez mieux d’éviter celui-ci. Par contre, même si un film emprunte les mêmes éléments scénaristiques que d’autres emploient, ça ne fait pas de lui quelque chose de mauvais (prenez The Conjuring en exemple).

PA 6 (appelons-le comme ça; ça va m’éviter de trop écrire) offre, en fait, plein d’éléments nouveaux et bienvenus. Par exemple, on sait depuis le premier opus qu’il s’agit d’un démon qui terrorise les familles. Pourquoi ne pas faire venir un prêtre pour un exorcisme? C’est ce qui arrive dans ce film. Aussi, on voit enfin Toby. Il n’est plus une force invisible. Il est principalement fait en CGI, mais ça passe bien quand même. On peut aussi dire que ce film est beaucoup plus violent que les autres de la série. Toby niaise pas avec la puck! On voit un corps transpercé, un visage brûlé par de l’acide et j’en passe. Sans être trop gore, ça surprend.

Par ailleurs, on a enfin droit à quelques explications sur la mythologie entourant Toby et le culte des sorcières qui le vénère. Même si certaines de celles-ci auraient pu être davantage développées, on ne reste pas trop sur sa faim au final. De plus, ceux qui posent souvent les questions suivantes:

-Pourquoi ils filment tout le temps alors qu’ils sont en danger?

-Pourquoi ils ne quittent pas la maison?

-Comment ont-ils fait pour acheter une maison aussi gigantesque?

…pour montrer l’absurdité des autres chapitres ne pourront le faire pour celui-ci puisque toutes ces interrogations sont répondues avec des explications cohérentes.

Paranormal-Activity-Ghost-Dimension-news-2015

Tous les acteurs sont biens et attachants, même lorsque les personnages prennent des décisions complètement ridicules. Seul Ivy George, dans le rôle de la petite, m’a légèrement fait grincer des dents par moments, mais, à son âge, il serait malhonnête de ma part de la critiquer. Elle est même plutôt efficace comme jeune fille agaçante.

Même chose du côté de la réalisation par Gregory Plotkin. Elle est efficace. Les scènes de tension sont bien réussies et nous tiennent en haleine malgré un delivery prévisible dans la majorité des cas. Un des scènes alors que Ryan et Mike se cachent derrière un îlot de cuisine est bien amusante alors que le terreur est à son comble.

Dans un autre ordre d’idées, un des aspects du film m’a carrément fait augmenter ma note en flèche. Il y a quelques mois, les studios avaient annoncé que PA 6 allait être tourné en 3D. À l’apprentissage de cette nouvelle, j’étais fou furieux. Comment peut-on penser mettre un film d’horreur tourné en found footage en 3D? Je dois avouer que j’avais tort parce que Ghost Dimension est la seule œuvre cinématographique pour laquelle j’ai trouvé que la 3D était nécessaire. En effet, tous les moments dans lesquels les personnages filment le démon avec la caméra trouvée dans la boîte sont en 3D. Le concept peut sembler plutôt inutile, mais c’est une sacrée bonne surprise et l’effet fonctionne à merveille. La scène d’exorcisme est d’autant plus efficace puisqu’on reçoit au visage de nombreux meubles, bris de verre, etc.

635705679616730874-XXX-PA5-FF-003-DCB-74005932

C’est avec un grand plaisir que j’ai visionné Paranormal Activity: The Ghost Dimension. Oui, c’est une copie des autres opus, mais cette série n’a jamais prétendu n’être autre chose qu’un divertissement. Elle se renouvelle avec de nouvelles techniques, de nouvelles idées qui ajoutent une touche d’originalité à chaque fois. Ça a pris deux ans pour faire cette suite? Je suis prêt à en attendre encore plus pour m’envoyer un autre film aussi efficace!

 

note3

bandeannoncet2

————————————————————————————————————————————–


————————————————————————————————————————————–

 

The following two tabs change content below.
Pat ne fait que parler de films d'horreur avec ses amis. Sentant que ceux-ci commençaient à en avoir plein leur c*l d'en entendre parler, il décida de joindre l'équipe d'Horreur-Web en 2015 pour laisser libre cour à sa passion. Lorsqu'il n'est pas en train de visionner, de critiquer ou de débattre de cinéma, Pat passe son temps à faire son douchebag en pratiquant le crossfit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest